Après avoir observé quelques temps comment je fonctionne, je remarque qu’on pourrait considérer deux « niveaux » d’amour de soi.

Les deux niveaux de l'amour de soi

Et j’insiste sur les guillemets !

"Niveaux" entre guillemets ! Très important.

En effet, on a souvent tendance à penser les niveaux en supérieur/inférieur, ou en mieux/moins bien. En amour de soi il n’en est rien.

Il n'y a pas un niveau bien et un autre qui serait nul

On pourrais aussi parler de deux « étapes », mais sans chercher un ordre linéaire.

Il n'y a pas d'ordre logique entre les étapes

Disons qu’il y a deux « étages ». Le premier étage est celui de la personne : il s’agit de s’aimer soi-même, au niveau personnel.

Le « niveau » personnel de l’amour de soi

L’amour de soi au niveau personnel se manifeste de différentes façons…

J'aime mon corps
Je m'accepte comme je suis !
Je m'accepte avec mes qualités... et mes défauts !
Je prends soin de moi... (en prenant un bain moussant !)
J'ai de la bienveillance envers moi-même. Par exemple, si je casse quelque chose, je ne me dis pas "j'suis trop nul !" mais "bon... ça arrive."
Je me respecte et j'ose dire "non, excuse-moi, j'le sens pas" quand on m'invite à aller quelque part où mon coeur n'a pas envie d'aller.
Je prends régulièrement le temps de pratiquer des activités qui m'épanouissent (comme le dessin !)
Je m'occupe moi-même de mes besoins, notamment mes besoins affectifs
Je m'offre moi-même des marques d'amour !

Tout cela est formidable ! Mais si ce niveau d’amour de soi ne provient que de l’égo, à l’excès, cela peut conduire au narcissisme.

"Moi moi moi ! héhé..." Se prendre pour le champion

Et bien sûr, ce n’est pas le but ! C’est pourquoi, on peut aussi ressentir l’amour de soi à partir d’un autre niveau…

Le « niveau » de l’Amour universel

C’est celui de l’être de Lumière que l’on est.

"Je suis un Être de Lumière"

Le deuxième étage est ainsi la reconnexion avec sa nature profonde, avec l’Amour universel.

Je suis connecté à l'Amour universel

Cet Amour se ressent de l’intérieur.

Je ressens l'Amour universel en moi, à l'intérieur

La reconnexion avec l’Amour intérieur apporte…

Une profonde sérénité (paix intérieure)
Un sentiment de gratitude - merci
Une joie légère !
Un intense sentiment de complétude !

Cependant, des limitations nous empêchent bien souvent de ressentir l’Amour universel…

Une prison intérieure, mon coeur en prison.

Ces limitations peuvent être…

Les 5 blessures : trahison humiliation rejet injustice abandon
Des peur...
Des mémoires traumatiques... (fissures intérieures)
Des croyances limitantes (damier)
Des jugements, de la honte, de la culpabilité

Il s’agit alors d’enlever ces limitations qui empêchent de sentir pleinement son être profond. Cela se fait progressivement. C’est l’image de l’oignon que l’on pèle.

Un oignon triste (bonhomme)

Au fur et à mesure, on se dépouille des couches qui occultaient notre nature profonde. On guérit ses blessures, on travaille sur son système de croyances, on se libère de ses peurs…

Pelre l'oignon (bonhomme)
Retirer les couches de l'oignon (bonhomme)
Se sentir libre ! Oignon - bonhomme épluché !

Peler un oignon, ça fait pleurer… de la même façon, se délester peut aussi être difficile émotionnellement.

Oui, mais ça va être tellement bon ! Pleurer en épluchant les oignons.

En fait, l’idée est vraiment de SE LIBÉRER intérieurement !

Une libération ! Sortir de sa prison intérieure avec l'amour de soi.

Outre le travail intérieur au niveau des peurs, des blessures, des croyances, d’autres activités peuvent aider à retrouver l’Amour universel en soi :

Accueillir ses émotions (les vivre dans son corps sans les refouler). Exemple : la colère
Ressentir le moment présent (ni hier, ni demain)
Méditation (même si on se sent mal : ce n'est pas toujours facile de méditer)
Passer du temps dans la nature, se balader

Deux niveaux ??

Pour résumer, les deux « niveaux » de l’amour de soi seraient :

Les deux niveaux d'amour de soi : Aimer la personne que l'on est et Ressentir en soi l'Amour universel

On peut tout à fait alterner entre ces deux niveaux, les vivre en même temps, tout le temps, par moments seulement, avoir des hauts et des bas… c’est ça la vie !

Des hauts et des bas dans la vie et dans l'amour de soi : c'est normal !

Bien sûr, les  deux « niveaux » fonctionnent ensemble. Bien sûr, j’ai résumé, j’ai oublié des éléments, et j’ai fait rentrer l’Amour de soi dans des cases…On est d’accord.  😉

On pourrait aussi penser à un troisième niveau ! Ce serait alors de…

Rayonner d'Amour !

Je te souhaite plein plein d’Amour de soi à tous les niveaux ! 🙂

Fannys

Coeur Fannys

P.S. : J’ai créé le programme Je commence à m’aimer (concrètement !) pour t’aider à t’apporter de l’Amour au « premier niveau », c’est-à-dire aimer  et t’occuper de la personne formidable que tu es ! Le programme te guide plus particulièrement à ces étapes.

https://fannys.fr