Savez-vous que le cancer et autres maladies, ont besoin de l’acidité pour survivre.

Imaginez, juste 3 fois par jour d’un exercice de respiration profonde, élimine cette acidité néfaste.

La maladie est la conséquence d’une rupture de l’harmonie, synonyme d’équilibre, sur le plan physique de l’être.

Cette rupture peut avoir pour cause de nombreux facteurs, dont l’origine peut être tant physique que psychique.

Heureusement, la nature a mis à notre disposition des moyens tout aussi puissants qu’harmonieux, pour nous aider à rétablir l’équilibre, et donc à guérir. L’un de ces moyens, parmi les plus puissants qui soient, mais aussi parmi les plus méconnus, étonnamment, c’est la respiration consciente et profonde.

Peut-être savez-vous déjà que la maladie se développe généralement dans un terrain trop acide ; trop acide car insuffisamment pénétré par l’oxygène véhiculé par une respiration devenue, avec le temps, superficielle, à cause notamment des blocages psycho-physiques qui entravent le mouvement du diaphragme, qui est le muscle qui régule la respiration.

Ces mémoires psycho-physiques accumulées au fil des années, se sont cristallisées dans notre corps et déséquilibrent sa physiologie, et toute rupture d’équilibre prolongée dans le temps, aboutit inévitablement à la maladie. Si la cause de la maladie se situe effectivement au niveau de ces mémoires psycho-physiques, alors on parle de maladie psychosomatique, et la guérison passe alors par la libération de ces mémoires. Toutefois, cela implique un travail en psychothérapie qui peut être conséquent, et nous n’en avons pas toujours les moyens à court terme.

Qu’à cela ne tienne, il existe ce moyen très puissant, la respiration consciente, qui peut nous aider énormément, sans avoir à « creuser » au niveau des causes psychiques dans l’immédiat.

La pratique de l’exercice suivant, plusieurs fois par jour, avec régularité, permet non seulement au corps d’éliminer une grande quantité de déchets métaboliques par la voie respiratoire (les poumons sont l’émonctoire le plus important du corps), contribuant ainsi à le décrasser, mais aussi et surtout à lui apporter cet oxygène manquant dont il a besoin pour neutraliser l’acidité excédentaire à l’endroit où la maladie se développe, ce qui aura, en toute probabilité, un effet puissamment curatif, quelle que soit la cause de son développement.

D’autre part, si cet exercice est pratiqué dans un endroit naturel chargé en ions négatifs (le prâna de la tradition orientale), le corps reçoit une grande dose d’énergie vitale, qui lui sera des plus utiles également pour rétablir l’harmonie. Cet exercice peut également conférer une plus grande force au niveau psychique (confiance en soi, enthousiasme, magnétisme) et améliorer la qualité de notre sommeil, avec tous les bénéfices que cela implique sur tous les plans.

Voici cet exercice qui peut aider votre guérison, peu importe la maladie

On s’assoit le dos bien droit, sur une chaise ou en tailleur.

Vous inspirez profondément par le nez, en remplissant vos poumons au maximum. Puis STOP vous comptez lentement soit de 1 à 10 ou de 1 à 15.

Puis vous relâchez et vous expirez en vidant vos poumons complètement.

Puis STOP, vous comptez lentement soit de 1 à 10, ou soit de 1 à 15.

Et vous recommencez le processus

Cet exercice peut être pratiqué durant 10 minutes ou 20 minutes, trois fois par jour (matin, midi, soir), si possible avant les repas, quand l’estomac est vide.

Cet exercice est sans danger, sauf si l’on souffre de graves pathologies respiratoires ou cardiaques, auquel cas il serait préférable de demander l’aval d’un médecin.

Après quelques jours de pratique régulière, si on le sent bien, on peut augmenter progressivement la durée de l’exercice.

Fin du processus

Source : http://genial5etoiles.com/
Texte partagé par les Chroniques d’Arcturius – Au service de la Nouvelle Terre