“Dieu sait que nous n’avons jamais à rougir de nos larmes, car elles sont comme une pluie sur la poussière aveuglante de la terre qui recouvre nos coeurs endurcis. ”

Trop se soucier du comportement des autres est pire que de ne pas s’en soucier du tout. Lorsque vous n’établissez pas des limites et des priorités raisonnables, vous ne permettez pas aux autres de montrer leur vraie personnalité et vous vous retrouvez en situation d’affaiblissement.

Vous devez vous révéler dans une quête plus profonde que ce qui est simplement satisfaisant. Spirituellement et mentalement vous devez voir votre dépérissement, car vous avez donné tout votre amour et vos connaissances aux autres, et que cela pourrait sembler être une noble souffrance.

Mais en réalité, ce n’est pas du tout le cas. Vous répondez à un besoin qui est censé motiver cette personne à créer de nouvelles ressources et des moyens pour s’assumer.

Les personnes manipulatrices et agressives sont attirées par les gens qui prennent trop les choses à coeur, et les désignent comme cibles.

Voici les 4 signes que vous prenez trop les choses à coeur et comment arrêter :

Vous êtes souvent considéré comme acquis

Les gens qui essaient d’exercer une sorte de contrôle sur les autres vous manqueront toujours de respect à un moment ou un autre. Ils perçoivent votre gentillesse comme une faiblesse.

La solution:

Etablissez une distance avec les personnes abusives. Vous devez vous sentir libre de croître et prospérer. Et vous ne pouvez pas le faire en étant sous l’emprise de quelqu’un.

Créez des limites que vous maintenez, ne compromettez jamais votre amour ou respect de soi et éloignez-vous de ceux qui sont peu productifs et inauthentiques dans votre vie.

Vous craignez l’opinion et le rejet des autres

Vous êtes incité par l’opinion des autres. Vous ne voulez pas être laissé pour compte donc vous vous rendez utile. Vous ne voulez contrarier personne donc vous gardez vos opinions pour vous-même. Vous ne vous prenez pas la tête même lorsqu’il semble que ce serait mieux pour tout le monde.

La solution:

Les gens qui sont vraiment égoïstes et peu clairvoyants gardent autour d’eux des personnes qui sont incapables de créer des relations durables. Même si vous êtes utile, vous serez remplacé par la suite. Donc restez authentique et cherchez des gens qui sont sur la même longueur d’onde que vous.

Les personnes nécessiteuses, désespérées, et dépendantes sont naturellement attirées à vous. Les gens sont attirés par ce qu’ils recherchent. Les personnes nécessiteuses savent que vous êtes disposé à les tolérer et à leur apporter de l’attention.

Les personnes dépendantes cherchent quelqu’un qui va leur fournir une structure de soutien.

Fondamentalement, vous êtes un aimant pour ceux qui ne se sont pas donné suffisamment de moyens pour développer au mieux leur personnalité.

Ils ne cherchent pas à devenir des meilleures personnes, ils veulent trouver une structure de soutien pour se sentir mieux protégés et nourris. Ils vont vous drainer et épuiser vos ressources et votre énergie jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien.

La solution:

Vous devez créer des limites pour vous-même et les rendre évidentes pour les autres.

Ne compromettez pas vos limites pour qui que ce soit. Il est impératif que vous les établissiez. Il est injuste que les autres essayent de compromettre votre respect envers vous-même.

Vous et vos besoins ne sont jamais une priorité

Vous êtes le genre de personne qui sert une assiette à tout le monde avant de se servir. Cela ne signifie pas que vous vous servez également une assiette de nourriture. Vous vous assurez constamment à ce que tout le monde autour de vous ait ce dont il a besoin, mais vous n’écoutez jamais vos propres besoins pour la réussite.

Vous êtes si occupé à veiller à ce que tout le monde se sente habilité et aimé que vos propres besoins sont laissés de côté. Votre propre santé mentale et spirituelle peut être compromise.

La solution:

Ne vous montrez pas cupide lorsque vous donnez préférence à votre priorité. Si vous êtes affamé, vous ne pouvez pas travailler pour nourrir une autre personne. Vous devez vous aider vous-même, préserver votre propre santé et vous donner les possibilités de croître.

Si vous n’allez pas de l’avant et que vous ne pensez pas à vous, vous aurez des ressources limitées pour partager avec les autres. Pour aider les autres, vous devez d’abord commencer par vous aider.

“S’il faut prendre garde à ne pas tuer ou endommager la sensibilité d’un enfant et son intelligence par une éducation trop rigide, il faut cependant lui fournir une armature qui pourra le maintenir debout et lui permettre d’utiliser sa sensibilité.”

  • De Geneviève Bersihand / Les Filles et leur pères

Source : https://www.espritsciencemetaphysiques.com