Par Axel Leclercq

Et si, comme cette comédienne, nous exprimions enfin de la reconnaissance à notre corps (quitte à oublier un instant ses petits défauts) ? Un très beau texte.

On passe 24 heures sur 24 avec lui, il nous est vital, nous donne du plaisir et nous aide à chaque instant. Pourtant, on ne lui dit jamais merci. « Lui », c’est notre corps, cette chose à laquelle on ne pense que lorsqu’elle nous fait souffrir ou qu’on ne la trouve pas à la hauteur. Du coup, une fois n’est pas coutume, Marion Seclin a décidé d’écrire une lettre d’amour à son corps. Une initiative curieuse et originale, certes, mais beaucoup plus profonde, inspirante et sérieuse qu’on ne le pense.

À première vue, Marion Seclin, comédienne, n’a aucune raison de se plaindre de son corps. Seulement voilà, en la matière et comme elle le dit si bien, « personne n’a le monopole des complexes ». Et c’est vrai. De son propre corps, en général, on ne voit que les défauts et les imperfections. Il faut dire que la société fait tout pour attirer notre regard sur ce genre de détails, nous détournant de l’essentiel : la chance d’avoir un corps qui nous anime, nous transporte et nous fait ressentir des milliards de choses.

Écoutez la sublime déclaration d’amour de Marion Seclin à son corps, et vous aussi, vous  regarderez sans doute votre enveloppe charnelle d’un œil très différent :

 

 

« Que je t’aime ou pas je vais devoir vivre avec toi jusqu’à ce que tu crèves. »

Merci toi. Merci de porter mes organes. Merci de me permettre de me déplacer dans l’espace. Merci pour ces orgasmes. Merci pour mon estomac. Merci pour mes papilles. Merci pour tout. Tout ce que tu me fais ressentir dans mon cœur, dans mon cerveau. »

« Tu es mon unique véhicule pour traverser cette vie. Tu es mon vaisseau, ma soucoupe volante, mon TER.

« Mon petit corps, je vais tâcher de t’aimer parce que t’es mon seul corps. »

Plutôt que de tomber dans le culte du corps (qui, paradoxalement, nous pousse à regretter notre apparence), peut-être pourrions nous juste l’aimer, ce corps. Bravo Marion Seclin.

https://positivr.fr